Mon combat contre l’acné !

img 3537 - Mon combat contre l'acné !

Bonjour à tous !

Comme vous le savez peut-être, j’ai 26 ans et j’ai toujours pensé qu’à 26 ans j’en aurais fin avec les problèmes de peau depuis longtemps. C’était sans compter sur ma peau de jeune ado qui est en plein dans sa puberté. Mais cela fait bien longtemps que j’ai terminé ma puberté et d’ailleurs, mon acné est venue bien plus tard. acné

En effet, lorsque j’étais adolescente, je n’ai pas eu d’acné. Enfin j’avais un bouton par-ci par-là de temps en temps, mais rien de plus. Je pensais d’ailleurs que j’étais passée entre les mailles du filet. C’était sans compter sur ma bombe hormonale à retardement !! acné

J’ai commencé à avoir de l’acné vers l’âge de 20 ans, à l’heure où tout le monde en est sorti, moi, j’y entrais à fond dedans. Mon acné était composée de deux parties différentes, une première partie au niveau de la zone T, précisément entre les deux sourcils et sur le menton. A ce niveau là j’avais beaucoup de points noirs et parfois un bouton rouge entre les sourcils qui durait près de deux semaines. Très discret n’est-ce pas ? La deuxième partie était concentrée sur mes joues. Sur celles-ci se développaient de gros boutons rouges typique d’une acné sévère. Tout le maquillage du monde n’arrivait pas à cacher toutes ces rougeurs, et quand bien même, le relief de tous ces boutons était encore présent. Je me souviens que pour être réellement consciente de l’ampleur du problème, je prenais des photos de mes joues en pleine lumière naturelle. Je regardais ensuite ces photos en désespérant de voir que c’était encore pire que ce que je pensais…Je me suis souvent demandée lorsque je voyais ces photos, ou lors d’une poussée plus importante, à quoi ressemblerait mon visage sans bouton, en faite, quel serait mon « vrai » visage ?

Quand j’y repense c’est terrible de se dire ça, trouver son « vrai » visage c’est comme si on devait trouver une seule émotion à ressentir jusqu’à la fin de sa vie, trouver sa « vraie émotion ». La vie ce n’est pas ça, le « vrai visage » de quelqu’un (littéralement parlant) est celui que l’on a à n’importe quel moment, bouton ou pas, imperfections ou pas, make-up ou pas. C’est celui que l’on a lorsque l’on rit ou lorsque l’on pleure, celui qu’on a tout au long de sa vie, notre vrai visage est celui de l’enfance, mais aussi celui de la maturité. On ne peut pas ressentir qu’une seule émotion, nous sommes parfois heureux et parfois tristes, parfois taquins, de mauvaise foi, ou en colère et plus encore. De la même façon, on n’a pas un seul vrai visage mais plusieurs. acné

Je ne comprenais pas pourquoi d’un coup, tous ces boutons apparaissaient. Cela me semblait d’autant plus injuste que j’ai toujours pris soin de ma peau, je l’ai toujours nettoyé et hydraté comme il fallait. J’ai alors décidé de changer de routine, j’ai utilisé d’autres crèmes, d’autres soin, mais rien n’y faisait, ces boutons étaient toujours là. Je suis alors allée voir un dermatologue afin d’évaluer l’étendue des dégâts et trouver une solution. Il a alors regardé ma peau et étudié mon cas. Rien de grave, de l’acné simplement. Il m’a prescrit un traitement antibiotique pendant plusieurs mois (3 il me semble) et il m’a conseillé d’utiliser l’eau micellaire de bioderma. A l’époque je ne la connaissais pas, je n’avais même jamais testé d’eau micellaire.

J’ai pris mon traitement, nettoyé ma peau avec l’eau micellaire et fait tout ce qu’il m’avait conseillé. Pendant quelques temps effectivement ça allait un peu mieux. Rien de miraculeux, j’avais toujours des boutons mais moins, et quasiment plus de points noirs entre les sourcils, plutôt pas mal donc !

Mais une fois les antibiotiques terminés, tout recommençait de plus belle. Ma jauge se situait entre mes sourcils, si je voyais que des points noirs réapparaissaient ou disparaissaient, je savais que c’était bon ou mauvais signe. acné

Au bout d’un certain temps de hauts et de bas, j’ai décidé de prendre une décision plus radicale et de prendre une pilule qui améliorait l’acné. Avec le recul c’était une décision vraiment stupide et si c’était à refaire je ne le ferais surtout pas. D’ailleurs si c’était à refaire, je ne prendrais pas une seule hormone de synthèse, jamais ! BREF, évidemment ce fut miraculeux et ma face de boutonneuse se transformait tout doucement en une peau douce, lisse et soyeuse. J’étais ravie. acné

Pendant plusieurs années j’ai continué comme cela et j’étais très satisfaite, sauf qu’au bout d’un moment, une fois ma phobie des boutons passée, j’y ai réfléchis et j’ai décidé d’arrêter les hormones de synthèse. J’ai donc arrêter la pilule et « guess who’s back » ? Ouiiii mes fidèles amis sont revenus, moins nombreux certes mais toujours là, plusieurs années plus tard. acné

J’ai alors décidé d’aborder le problème différemment. Depuis des années j’avais la même routine de soin, qui clairement ne convenant plus. Je pense avoir trouvé une bonne routine, pas miraculeuse mais bonne.

Je fais plusieurs choses, le matin et le soir, ainsi qu’une fois par semaine.

Le matin :

  • Je mouille mon visage et le nettoie avec une éponge konjac spéciale pour les peaux grasses et acnéïques. C’est une de mes étapes préférées, j’adore utiliser cette éponge, sa douceur et sa simplicité sont très agréables. Elle laisse sur mon visage une sensation de fraicheur et de propreté.
  • J’hydrate ensuite mon visage avec du gel d’aloe vera. J’ai commencé à utiliser l’aloe vera sur les conseils d’Agathe (de Agathe Diary) et je dois dire que depuis, j’ai vu une nette amélioration sur mon acné, merci à elle !!!
  • Ensuite je me maquille, je fais ma vie, je passe ma journée sans trop me soucier de ma peau et de mes boutons. Quoique je travaille constamment avec un masque et je suis persuadée que ça n’arrange en rien ma peau…mais bon, impossible de faire autrement.

Le soir :

  • Puis, le soir, je commence par me démaquiller. J’utilise un démaquillant biphasé d’Yves Rocher pour les yeux et l’eau micellaire de bioderma.
  • Ensuite je nettoie mon visage de nouveau avec mon éponge konjac.
  • J’hydrate encore une fois mon visage avec de l’aloe vera, parfois je mets une crème plus hydratante quand j’en ressens le besoin, surtout depuis que les températures commencent à baisser.
  • Puis je vaque à mes occupations.

Ça ce sont pour les soins quotidiens. Et une fois par semaine, je me fais un soin complet du visage :

  • Je commence par nettoyer on visage avec encore et toujours mon éponge konjac (j’y consacrerais un article complet)
  • J’exfolie ensuite ma peau avec la poudre exfoliante de chez Sephora. Cette petite chose est une merveille absolue. C’est une poudre avec de l’acide salicylique et des billes de jojoba. Il suffit de prendre un petit peu de poudre dans la paume de sa main humide, de mélanger entre ses deux mains et ensuite d’exfolier son visage pendant quelques secondes. Le résultat est spectaculaire, le peau est lissée, douce et les imperfections sont gommées.
  • Ensuite j’utilise le masque purifiant éclat au charbon de bois de l’Himalaya de The Body Shop. Il sent divinement bon et permet à la peau d’être purifiée, exfoliée et plus nette. Je le laisse poser une petite dizaine de minutes puis je le rince et je sens ma peau débarrassée de toutes les impuretés.
  • J’utilise de nouveau l’éponge konjac afin de nettoyer tous les résidus du masque, puis j’hydrate avec encore et toujours mon aloe vera.

Ce soin hebdomadaire évite que les boutons ne se développent trop et trop longtemps. Il ne stoppe pas forcément leur apparition mais ils sont moins sévères et moins longs.

Enfin pour finir, je pense que les problèmes d’acné sont multifactoriels et les causes sont propres à chacun. Cependant, prendre soin de sa peau permet d’en diminuer les effets et cela permet de se sentir mieux, autant physiquement que psychologiquement.

Avez-vous une recette miracle contre l’acné ? Si oui je suis preneuse !

Je vous souhaite de passer une belle journée.

A mercredi prochain.

Emilie

Laisser un commentaire